Le préservatif c'est bien mais l'abstinence et la fidelite c'est encore mieux !!

ACTUALITE & MÉDIAS

Cérémonie de lancement du Projet HACI : Allocution du Secrétaire Exécutif

Cérémonie de lancement du Projet HACI : Allocution du Secrétaire Exécutif


Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique, et les Représentants des Organisations Internationales,
Monsieur le Directeur de Plan International pour le Cameroun,

Mesdames et Messieurs, Distingués Invités,

Je tiens à vous remercier sincèrement d’avoir répondu présents à notre invitation à prendre part personnellement à la cérémonie de lancement du projet d’appui à l’éducation et la nutrition de 1 000 (mille) orphelins et enfants vulnérables du Cameroun. Permettez-moi d’adresser un Merci Spécial à Mesdames les Ministres de la Promotion de la Femme et de la Famille, et des Affaires Sociales, qui ont bien voulu accepter de coprésider cette cérémonie. Votre présence ici traduit, à n’en pas douter, l’intérêt et toute l’attention que vous portez à la recherche de solutions aux problèmes des enfants en détresse

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Selon les estimations de l’ONUSIDA, il y avait déjà plus de 200 000 (deux cent mille) orphelins et enfants vulnérables au Cameroun en 2001.

La précarité de la situation des orphelins et des enfants vulnérables s’est considérablement aggravée à cause des ravages causés par le VIH/SIDA, les maladies infectieuses, et la pauvreté.

Face à ce péril susceptible d’être une menace pour l’avenir du Cameroun, la riposte des pouvoirs publics, de la société civile, et de la communauté internationale ne s’est pas fait attendre, pour apporter des solutions adéquates aux problèmes complexes des enfants en détresse.

Avec votre permission, je voudrais citer à titre d’illustrations :

Le bel exemple de la Fondation Chantal BIYA, qui, sous l’impulsion dynamique et bienveillante de sa très distinguée Fondatrice, Son Excellence Madame Chantal BIYA, oeuvre de manière intégrée en faveur des orphelins et des enfants vulnérables à travers ses différentes structures :

- Le CENTRE MERE ET ENFANT de Yaoundé et le CENTRE MEDICAL DE MEYOMESSALA s’attèlent aux soins de santé et la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

- Le CHILDREN FIRST CENTER accueille et prend en charge des enfants en détresse.
- Le CENTRE DE RECHERCHE ET D’APPLICATION DE CHIRURGIE ENDOSCOPIQUE ET DE REPRODUCTION HUMAINE de Yaoundé aide à la procréation assistée.

- LES DIFFERENTES ECOLES LES CHAMPIONS FCB, créées au Cameroun et rétrocédées à l’Etat, contribuent à l’éveil, l’éducation et l’épanouissement des enfants.

Le Cercle des Amis du Cameroun (CERAC), oeuvre également en faveur des déshérités, comme par exemple les enfants des victimes de la catastrophe de Nsam.

Pour leur part, les Premières Dames d’Afrique avaient, dès novembre 2002, retenu l’atténuation des souffrances de l’enfant africain comme l’un des trois axes prioritaires de leur action. Cette priorité a été reconduite au cours de Leur deuxième conférence à Ouagadougou, du 7 au 9 février 2005.

Ainsi, le bien-être et la protection des enfants font partie des préoccupations constantes des Premières Dames de SYNERGIES AFRICAINES.

Comme vous le savez, SYNERGIES AFRICAINES s’investit déjà dans la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME) dans plusieurs pays africains. L’objectif visé est de mettre en place les conditions favorables à la naissance d’enfants non infectés au VIH, et partant, préserver leurs chances de survie et de plein épanouissement.

A ce jour, les résultats enregistrés en matière de PTME sont encourageants, et le rayonnement international de SYNERGIES AFRICAINES est sans cesse croissant.

Pour la deuxième priorité, à savoir, la réduction de la mortalité maternelle et infantile, SYNERGIES AFRICAINES apporte son soutien à l’amélioration de l’offre des services gynéco obstétriques et pédiatriques, et appuie des initiatives susceptibles de favoriser l’augmentation de la couverture vaccinale.

Sur le plan plus spécifique de l’atténuation des souffrances de l’enfant africain, à savoir, les orphelins et enfants vulnérables, ceux vivant avec le VIH, et les victimes des conflits, les Premières Dames de SYNERGIES AFRICAINES sont engagées aux côtés des pouvoirs publics et privés, nationaux et internationaux, afin de :

- Promouvoir l’éducation de la jeune fille ;
- Promouvoir et protéger les droits des enfants ;
- Lutter contre les discriminations de toutes sortes faites aux enfants ;
- Lutter contre la pauvreté et la malnutrition ;
- Soutenir les actions qui concourent à l’accueil et la prise en charge des enfants handicapés ou en détresse ;
- Renforcer la sensibilisation contre l’enrôlement des enfants dans les bandes armées, leur exploitation sexuelle, le trafic des enfants, l’usage par eux des drogues et des stupéfiants.

Mesdames et Messieurs,

Le projet d’APPUI A L’EDUCATION ET A LA NUTRITION DE 1 000 (MILLE) ORPHELINS ET ENFANTS VULNERABLES DU CAMEROUN, que nous lançons officiellement aujourd’hui, est le fruit du partenariat entre PLAN INTERNATIONAL et SYNERGIES AFRICAINES.

Je me félicite de l’établissement de ce partenariat, et je tiens à remercier sincèrement le Directeur de PLAN CAMEROUN pour son soutien à cette initiative, et surtout pour la confiance ainsi faite à SYNERGIES AFRICAINES.

Ma gratitude va également à Mesdames les Ministres des Affaires Sociales, et de la Promotion de la Femme et de la Famille, qui ont bien voulu confirmer l’ancrage du projet dans les programmes de développement du gouvernement de la République du Cameroun, et promis l’appui de leurs départements ministériels respectifs. D’autres partenaires seront naturellement sollicités pour la meilleure exécution de ce projet, dans les phases ultérieures de sa mise en oeuvre. C’est le cas, pour en citer quelques-uns, des Ministères de l’Education de Base, des Enseignements Secondaires, de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, de la Santé Publique, et bien sûr du Comité National de Lutte contre le SIDA.

Cette approche s’inscrit dans la dynamique des SYNERGIES NATIONALES. Le concours des agences du Système de l’ONU sera primordial pour l’atteinte des objectifs du projet. A cet égard, divers appuis seront sollicités auprès de l’UNICEF, du Programme des Nations Unies pour le Développement, de l’ONUSIDA, de l’UNFPA (FNUAP), du Programme Alimentaire Mondial, de l’OMS, de l’UNESCO, La liste n’est pas exhaustive. Qu’il me soit permis de saisir cette occasion pour lancer un appel à tous nos partenaires actuels ou potentiels, pour qu’ils traduisent très vite en appuis concrets, l’intérêt indéniable que suscite auprès d’eux le présent projet, afin que la prise en charge intégrale des besoins de tous les orphelins et enfants vulnérables du Cameroun soit assurée de manière durable.

Grâce à la grande capacité de plaidoyer et de mobilisation des Premières Dames d’Afrique, et étant donné Leur élan de coeur au profit des plus défavorisés, je peux assurer nos partenaires qu’ils trouveront toujours auprès de SYNERGIES AFRICAINES, les conditions du meilleur accomplissement des projets de lutte contre le SIDA et les souffrances, au Cameroun et dans les autres pays membres.

Vive le partenariat multisectoriel pour la survie intégrée et l’épanouissement de l’enfance !
Je vous remercie de votre bienveillante attention./-

 

 

  • L'organisation
  • CIRCB
  • Réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • Lutte contre le SIDA en Afrique