Le préservatif c'est bien mais l'abstinence et la fidelite c'est encore mieux !!

ACTUALITE & MÉDIAS

Chantal Biya : l’art au service des Synergies contre le sida et les souffrances

Roulements de tam-tams au rythme du déhanchement saccadé des danseuses aux têtes huppées de plumes multicolores,... l’ambiance ce matin était exceptionnelle dans les locaux de l’organisation de lutte contre le sida et les souffrances créée en 2002 par Cha

Chantal Biya : l’art au service des Synergies contre le sida et les souffrances


Roulements de tam-tams au rythme du déhanchement saccadé des danseuses aux têtes huppées de plumes multicolores, salle des Actes pavoisée des étoffes aux motifs de Synergies Africaines, l’ambiance ce matin était exceptionnelle dans les locaux de l’organisation de lutte contre le sida et les souffrances créée en 2002 par Chantal Biya, première Dame du Cameroun.


Pour comprendre ce décor inhabituel des lieux, il faut remonter au 24 novembre 2005, quand était signée une convention entre Synergies Africaines et la Fondation Internationale Inter-progress portant sur la participation de l’organisation non gouvernementale des Premières dames à « Promote 2005 ».
Un volet de cette convention prévoyait la remise sous forme de dons de 25% des ventes effectuées par les artistes et peintres du stand de l’Ong dans le salon.
Sept mois après la fin du salon, et conformément à la convention, les peintres et les stylistes de la Galerie des arts de « Promote 2005 » remettaient ce jour des dons à l’organisation. La cérémonie se tenait en présence du secrétaire exécutif de Synergies Jean Stéphane Biatcha, le délégué général de la Fondation Inter-progress Pierre Zumbach, le représentant des stylistes et de la famille Tsékénis qui ont soutenus les peintres en l’occurrence.
Sept mois...un retard justifié essentiellement par l'agenda de Synergies et quelques ennuis de santé de son Secrétaire exécutif.
Le représentant de la famille Tsékénis (propriétaire d’une chaîne de magasins au Cameroun) a été le premier à remettre un chèque d’une valeur de 832 000 F CFA au Secrétaire Exécutif de Synergies, chèque représentant les 25% des ventes effectuées par les peintres de la « Galerie d’art » Promote 2005.
Il sera suivi de Blaz Essomba, le président de la Feccap (Fédération Camerounaise du Prêt-à-porter) qui remettra à son tour une enveloppe d’un peu plus d’un million de F CFA à Jean Stéphane Biatcha, somme prélevée des ventes faites par les stylistes présents au salon de l’entreprise.
Après avoir remercié les donateurs et rappelé qu’une Ong fut-elle celle d’épouses de chefs d’Etats ne peut à elle toute seule éradiquer les souffrances, Jean Stéphane Biatcha va remettre à son tour l’argent reçu à deux structures d’encadrement social : l’orphelinat Children First Center, et le CEJES, Cercle des jeunes engagés dans la lutte contre le sida.
Les bénéficiaires de cette rétrocession de dons ne tariront pas d'élogieuses paroles pour qualifier l’oeuvre sociale de Madame Chantal Biya, avant de promettre de faire bon usage de l’argent reçu.
La cérémonie a connu la participation de diplomate, gouverneur, et directeurs généraux d’entreprises ou d’organismes parapublics ou assimilés.

  • L'organisation
  • CIRCB
  • Réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • Lutte contre le SIDA en Afrique