Le préservatif c'est bien mais l'abstinence et la fidelite c'est encore mieux !!

ACTUALITÉ & MEDIAS

Synergies Africaines s’implante définitivement au Cameroun

Signature d'un accord de siege entre les Synergies Africaines et le Gouvernement camerounais

Un accord de siège a été signé hier entre le gouvernement camerounais et cette ONG de lutte contre le Sida et les souffrances.

Le processus d’implantation de " Synergies africaines " a connu hier sa touche finale. Et pour cause, la salle des conférences du ministère des Relations extérieures a servi hier de cadre à la cérémonie de signature de l’accord de siège entre le gouvernement camerounais et "Synergies africaines ". Porté sur les fonts baptismaux depuis novembre à l’issue de sa première conférence tenue à Yaoundé, "Synergies africaines " aura donc désormais officiellement son siège à Yaoundé. Pour la circonstance, il y avait pour le compte du gouvernement camerounais, le ministre d’Etat chargé des Relations extérieures, François-Xavier Ngoubeyou et côté " Synergies africaines ", Jean Stéphane Biatcha, son Secrétaire exécutif.

Dans son allocution, M. Biatcha a tenu à transmettre au gouvernement et au Chef de l’Etat camerounais la " profonde gratitude " de Madame Chantal Biya, Présidente en exercice de " Synergies africaines " pour " leur constante sollicitude et le soutien qu’ils n’ont cessé d’apporter à l’association ". Pour étoffer son propos, le Secrétaire exécutif cite trois faits majeurs: l’acceptation par le Président de la République du Cameroun de placer sous son haut patronage, la première conférence de " Synergies africaines ", tenue à Yaoundé du 15 au 16 novembre 2002, l’arrêté du 7 février 2003 du ministre d’Etat chargé de l’Administration territoriale et de la Décentralisation accordant à " Synergies africaines " l’autorisation d’exercer ses activités au Cameroun et le décret du 19 mars 2003 du Président de la République conférant à " Synergies africaines ", le privilège d’association reconnue d’utilité publique. Pour Jean Stéphane Biatcha, la cérémonie d’hier apporte une démonstration supplémentaire de la ferme volonté du Président Paul Biya de soutenir l’initiative des Premières dames d’Afrique et d’autres partenaires dans le vaste champ de lutte contre la pandémie du VIH/SIDA et les souffrances en Afrique.

Clairvoyance et magnanimité

Pour le ministre d’Etat chargé des Relations extérieures, l’accord de siège intervenu entre le gouvernement camerounais et "Synergies Africaines" est important à plus d’un titre, puisque souligne-t-il, cette association" suscite beaucoup d’espoir parmi les populations africaines par ses activités humanitaires, humanisantes et généreuses". François-Xavier se réjouit de ce que la Première Dame camerounaise, Chantal Biya, " par sa clairvoyance et sa magnanimité de cœur, ait pu arrimer les sommités scientifiques aux noms prestigieux " lors de la première conférence de cette association tenue à Yaoundé en novembre dernier. Il a rassuré les dirigeants de " Synergies africaines " que le gouvernement camerounais " ne ménagera aucun effort pour faciliter à l’ONG, la meilleure exécution possible de la tâche qui lui revient dans l’accomplissement de ses missions.

"Synergies africaines contre le Sida et les Souffrances " est une organisation non gouvernementale regroupant les Premières dames d’Afrique et d’autres continents qui consentent à adhérer à ses statuts. Les personnes physiques ou morales de bonne volonté et les scientifiques contribuant à la vie active de l’association ainsi que les anciennes Premières dames d’Afrique et d’autres continents peuvent en être également membres s’ils en font la demande. Cadre commun de réflexion, d’échanges, de solidarité, de partage, de partenariat, " Synergies africaines " a pour buts de mobiliser les sociétés africaines et la communauté internationale pour la lutte contre le VIH/SIDA et les autres fléaux et de favoriser l’émergence d’une société africaine plus harmonieuse et plus apte à faire face aux défis de la mondialisation. Initié par la Première Dame camerounaise, Chantal Biya, le projet a été porté sur les fonts baptismaux le 15 novembre dernier lors de la première conférence de cette association à Yaoundé. A l’issue de ces assises, Madame Chantal Biya à été portée à la présidence en exercice de " Synergies africaines ". Elle est assistée de Madame Chantal Compaoré, Première dame de Burkina-Faso, de Madame Ana Paula Dos Santos, Première Dame d’Angola, de Madame Suzanne Moubarak, Première dame d’Egypte et de Madame Janet Museveni, Première dame d’Ouganda. Le Secrétariat exécutif , organe d’animation et de gestion de l’Association est assuré par Jean Stéphane Biatcha. Il est assisté du Dr Bintou Bamba de nationalité guinéenne.

La cérémonie d’hier a connu la participation de certains membres du gouvernement, à savoir les ministres Urbain Olanguena Awono de la Santé publique, Bidoung Mkpatt de la Jeunesse et des Sports, Catherine Bakang Mbock de la Condition féminine, Cécile Bomba Nkolo des Affaires sociales, les ministres délégués auprès du MINREX, Adoum Gragoum, chargé du Monde islamique et Joseph Dion Ngute, chargé du Commonwealth, le Secrétaire d’Etat n°1 à l’Education nationale, Emmanuel Ngafeeson ainsi que de nombreux membres du corps diplomatique

  • L'organisation
  • CIRCB
  • Réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • Lutte contre le SIDA en Afrique