Le préservatif c'est bien mais l'abstinence et la fidelite c'est encore mieux !!

L'Organisation

Historique

Nous, Premières Dames, autres personnes physiques et personnes morales de bonne volonté,

 - Nous fondant sur les préoccupations exprimées et les engagements pris lors des réunions de :

  •  Yaoundé, 18 janvier 2001 sur le thème, « Comment assurer l’épanouissement des générations de jeunes africains face à la menace permanente du SIDA » ; 
  •  Marrackech, 20-22 avril 2001 sur le thème, « La petite fille : Mouvement global » ;
  •  Bamako, 7-8 mai 2001 sur le thème, « La réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Afrique de l’Ouest et du Centre » ;
  •  Libreville , 17-19 mai 2001 sur le thème, « Le rôle des Premières Dames face à la persistance des conflits en Afrique », 
  •  Kigali, 20-22 mai 2001 sur le thème, « Les enfants et la prévention du SIDA » ;

- Prenant en compte le cadre d’action du partenariat international contre le SIDA en Afrique, le plan d’action issu du Sommet Spécial des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’OUA sur le VIH/SIDA, la Tuberculose et les autres maladies infectieuses, Abuja-Nigéria avril 2001 et la déclaration d’engagement sur le VIH/SIDA de la 26ème Session Extraordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur le VIH/SIDA, New-York juin 2001 ;

- Considérant les objectifs de la Déclaration du Sommet du millénaire et ceux du Sommet Mondial sur le Développement Durable (Johannesburg, septembre 2002) ;

- Ayant à l’esprit les préoccupations fondamentales de l’Union Africaine et du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) ;

- Considérant l’ampleur de la crise provoquée par la propagation alarmante et inexorable de l’épidémie du SIDA et des risques d’effondrement total des sociétés africaines qu’elle entraîne ;

- Considérant les conséquences des crises sociales, l’aggravation de la pauvreté et les souffrances de toutes sortes qu’elles occasionnent ;

- Conscientes de nos rôles respectifs de parents, d’éducateurs et de leaders ;
- Convaincues qu’il ne peut y avoir de développement durable sans une forte et réelle implication de la femme et de l’élite en général;
- Déterminées à contribuer à l’épanouissement total des populations, à préserver et à promouvoir les cultures africaines ;
- Soucieuses de renforcer l’esprit de coopération, de collaboration et de partenariat entre acteurs au niveaux national, régional et international dans une nouvelle approche de solidarité plus agissante ;
- Conscientes de la nécessité d’avoir une audience mieux affirmée auprès de nos partenaires et de nos populations ;
- Déterminées à contribuer efficacement à la lutte contre les fléaux de toutes sortes qui entravent le développement de l’Afrique notamment la pandémie du VIH/SIDA et la pauvreté ;
- Désireuses de conjuguer nos efforts pour une action concertée et concrète en vue de soulager les souffrances et de lutter efficacement contre le VIH/SIDA ;

Convenons de créer une association dénommée « Synergies Africaines contre le SIDA et les Souffrances »

  • L'organisation
  • CIRCB
  • Réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • Lutte contre le SIDA en Afrique