Le préservatif c'est bien mais l'abstinence et la fidelite c'est encore mieux !!

Espace Education

24 Mars : Journée Mondiale de lutte contre la Tuberculose

La tuberculose est l’une des maladies infectieuses les plus meurtrières au monde ; elle se situe en seconde position juste après le VIH/SIDA. Les efforts déployés pour dépister, traiter et guérir toutes les personnes qui la contractent ne suffisent pas. Chaque année 9millions de personnes sont atteintes de tuberculose, 3millions ne reçoivent pas les soins dont elles ont besoin.

 QU’EST-CE-QUE LA TUBERCULOSE ?

 La tuberculose est une maladie provoquée par le bacille tuberculeux ou Bacille de Koch (Mycobacterium tuberculosis), qui touche le plus souvent les poumons. Chez une personne en bonne santé, l’infection à Mycobacterium tuberculosis est souvent asymptomatique car le système immunitaire «emprisonne» le bacille.

 

 

QUELLE  SITUATION ? 

 Le rapport 2013 de l’OMS sur la lutte contre la Tuberculose dans le monde fait état de la situation dans    197 pays, ce qui représente plus de 99% des cas de tuberculose dans le monde. Les nouvelles données    recueillies confirment que la tuberculose reste la principale maladie infectieuse mortelle aujourd’hui.                                                   

                             

QUELLE  TRANSMISSION ?

La tuberculose est une maladie contagieuse, due au bacille de Koch. Cet agent infectieux est transmis par voie aérienne, via des gouttelettes contaminées par la bactérie en suspension dans l’air provenant des malades. L’inhalation d’un petit nombre de gouttelettes contaminées suffit à infecter un individu. Une personne tuberculeuse non traitée peut infecter de 10 à 15 personnes en moyenne chaque année. Les déplacements de population (voyageurs, réfugiés, sans-abri des pays industrialisés) ont largement contribué ces 40 dernières années à la dissémination de la maladie sur la planète. 

 

QUELS SONT LES  SYMPTOMES ?

 Lorsqu’elle se déclare, la tuberculose pulmonaire se manifeste par une toux importante qui dure plus de trois semaines, parfois productive ou sanglante, des douleurs thoraciques, une asthénie (perte d’appétit), une perte de poids et des sueurs nocturnes.

 

LES DIFFERENTS TYPES DE TUBERCULOSE ?

 Les autres types de tuberculoses varient selon l'organe infecté par le Bacille de Koch. 

Dans la tuberculose ganglionnaire, les symptômes sont: hypertrophie douloureuse d'un ou de plusieurs ganglions lymphatiques, le plus souvent de la région cervicale.

La tuberculose urogénitale : douleurs rénales, miction anormalement fréquentes, brûlures mictionnelles, pus ou sang dans les urines, troubles génitaux.
Dans les formes de tuberculoses osseuse ou articulaire : douleur, inflammation limitation de la mobilité de l'articulation touchée.
La tuberculose cérébro-méningée : douleurs et raideur de la nuque de la méningite, abcès cérébraux.
Dans la tuberculose digestive : anorexie, douleurs et distension abdominales.

 

EST-CE UNE  MALADIE  GRAVE ?

Malgré l’existence d’un traitement très efficace, la tuberculose continue de faire des victimes.

 En 2012,  8,6 millions de personnes ont développé la tuberculose et 1,3 million en sont mortes. Plus de 95% des décès par tuberculose se produisent dans les pays à revenu faible et intermédiaire, et la maladie est l’une des trois principales causes de décès chez les femmes âgées de 15 à 44 ans, indique l’OMS.  Certaines localisations de la tuberculose sont particulièrement graves car elles peuvent mettre en jeu plus ou moins rapidement le pronostic vital. C’est le cas de la tuberculose cerebro- meningée.

L’émergence des cas de tuberculose résistante s’explique par une mauvaise utilisation des antibiotiques prescrits ou le non-respect des recommandations de prises du traitement (mauvaise observance). Ces cas posent des problèmes importants car leurs traitements sont plus longs et plus chers.

 

QUELS EXAMENS ?

 C'est la découverte du Bacille de Koch (BK) par un examen microscopique ou une culture dans les prélèvements bactériologiques qui permet de poser le diagnostic.

Dans la tuberculose pulmonaire, la recherche du BK se fait de préférence dans les expectorations (crachats). Si le malade a du mal à cracher, elle est réalisée sur le contenu de l’estomac prélevé par tubage ou par expectoration induite.
Tous les malades, même ceux qui souffrent de tuberculose extra pulmonaire, doivent passer une radiographie pulmonaire. Selon les cas et le type de tuberculose, d’autres examens d’imagerie, comme le scanner, peuvent être utiles.

 

QUELS  TRAITEMENTS ?

Il existe un traitement préventif contre la tuberculose qui est le vaccin BCG. Pour les personnes déjà contaminées, le traitement de la tuberculose consiste en un suivi médical de six mois associant quatre antimicrobiens. La grande majorité des cas de tuberculose peuvent être guéris à condition que les médicaments soient fournis et pris correctement.  

 

 

 

LA TUBERCULOSE ET LE SIDA

Toutes les personnes infectées par le bacille de Koch ne développent pas la maladie : seules 5 à 10% d’entre elles feront une tuberculose. Le bacille peut rester dans l’organisme à l’état "dormant" pendant des années. Le VIH et la tuberculose, qui accélèrent mutuellement leur progression, forment une association meurtrière. La tuberculose est une cause majeure de mortalité chez les VIH-positifs. Elle est responsable de 13% environ des décès par sida dans le monde. En Afrique, le VIH est le principal déterminant de la hausse de l’incidence de la tuberculose observée ces dix dernières années.

 

 

Sources : OMS/Espace Santé Figaro

 

  • L'organisation
  • CIRCB
  • Réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • Lutte contre le SIDA en Afrique